Mercredi 22 mai 2019

Retournement de situation (2 Samuel 17,5-23)


Lire le texte

La taupe entre en action. Plutôt que la frappe chirurgicale que proposait Ahitofel, Houchaï propose une stratégie sur le modèle de la guerre traditionnelle, celle où le roi guide lui-même ses troupes. Celle d’Ahitofel est plus directe, à l’avantage de l’initiative ; celle de Houchaï est dans la norme des pratiques de la guerre dans le Proche-Orient, mais est plus lente à mettre en place et débouche sur une guerre. Finalement, le roi et son conseil optent pour la proposition d’Houchaï. La flatterie l’emporte sur la raison : la situation imposerait une attaque éclair, mais Absalom privilégiera la guerre totale. Son jugement est voilé. Dieu aura donc répondu positivement à la demande de David (ch. 15,31). Cela étant, au niveau du récit, rien n’est garanti. Si Houchaï a réussi à faire gagner du temps à David, encore faut-il que celui-ci reçoive les informations à temps. En faisant fonctionner le réseau d’alliés à Jérusalem (cf. 15,35-36), et après une scène digne de la résistance française lors de l’Occupation, David traversera finalement le Jourdain dans les temps. La mention du suicide d’Ahitofel indique le caractère inéluctable des événements : si David passe le Jourdain, c’en est fini d’Absalom et de son règne. Comme pour pharaon poursuivant les Israélites à travers les eaux de la mer Rouge, les eaux de l’histoire vont se refermer sur Absalom, sa décision le menant à sa chute.

Elio Jaillet

Prière: Seigneur, que je vive ton histoire, que ta sagesse guide mes pas, que ce soit ta volonté qui soit faite, non la mienne.  

Référence biblique : 2 Samuel 17, 5 - 23

Commentaire du 23.05.2019
Commentaire du 21.05.2019